- -
 
.. ..
  
815ima
 
  

 | 
 

 La phontique

         
hakimoooo

avatar

: 6463
: 28/06/2008

: La phontique    28 2009, 12:42

La phontique la science qui tudie
les sons du langage tels qu'ils existent dans la ralit, de la faon dont ils sont
prononcs et dont ils sont entendus. On distingue la
phontique articulatoire
qui tudie les sons dcrits par
l'endroit o ils sont habituellement produits dans l'appareil
phonatoire : larynx, pharynx, bouche, nez, lvres, langue, luette,
voile du palais et aussi les fosses nasales qui peuvent
galement jouer un rle de rsonateur dans l'mission
de certains sons (voyelles ou consonnes), la phontique acoustique
qui tudie la transmission des sons par les airs et permet une
description prcise des sons et la phontique auditive qui
envisage la rception des sons par l'oreille de l'interlocuteur.
Cette troisime distinction n'est que rarement tudie sauf pour l'laboration
de traitements orthophoniques ou dans certains cours spcialiss.
Il existe diffrentes faons de prononcer tous les sons de toutes
les langues connues mais on note cependant une certaine rgularit
dans la faon de les prononcer. Ces sons sont gnralement
reprsents par l'alphabet phontique international (API) mme
s'il existe d'autres systmes (le systme amricain).
D'un point de vue acoustique, les sons sont des ondes, des
vibrations. La vibration est obtenue lorsque l'air contenu dans les
poumons est contraint passer dans le larynx qui comprend les cordes
vocales. Celles-ci sont deux pices de muscles qui se tendent et s'tirent
au besoin. Lorsque la pression d'air s'accumule sous les cordes
vocales, elles sont forces de s'ouvrir partiellement; leur tension
naturelle les amne ensuite se refermer. La vitesse laquelle
les cordes vocales s'ouvrent et se referment produit une vibration
d'une hauteur variable appele frquence fondamentale variable en
fonction de la taille de l'appareil phonatoire de la personne. Les
hommes ont une frquence fondamentale moyenne d'environ 150hz (un
hertz quivaut une vibration par seconde, donc 150 vibrations par
secondes). Les femmes ont une frquence fondamentale moyenne
d'environ 250hz et les enfants d'environ 350hz.
Si le son produit par les cordes vocales tait entendu
directement, le son serait alors un son priodique qui ressemblerait
"eh" grave et mal dfini mais rgulier. Pour produire
les autres sons de la langue (allophones), le son doit tre transform
par les diffrentes parties de l'appareil phonatoire.
Les allophones sont diviss en deux classes majeures: les voyelles
qui transcrivent un son produit par la vibration
des cordes vocales et les consonnes qui transcrivent un son produit
par le passage du souffle travers la gorge et la
bouche sans vibration des cordes vocales. Deux diffrences essentielles
distinguent les voyelles des consonnes : les voyelles sont toujours
prononces avec la bouche relativement plus ouverte que pour les
consonnes et la place que chacun prend dans la syllabe est diffrente:
les voyelles constituent le centre, le noyau de la syllabe (sans
voyelle, pas de syllabe) alors que les consonnes sont priphriques
la voyelle. Il est noter que la prononciation relle des
allophones est grandement variable. Les allophones sont prsents
entre crochets [ ], comme par exemple pour dcrire le son [u] du mot
"o". On utilise aussi un autre symbole : les barres
obliques / /.
Les sons sont organiss en syllabes. Chaque syllabe
comporte obligatoirement une voyelle qui en constitue le
centre. Les sons se prononcent dans le cadre de la
syllabe et non isolment. Il est noter que si une
voyelle peut former elle seule une syllabe, une
consonne ne le peut pas. La diffrence entre voyelle et consonne rside en ce
que lors de l'mission de consonnes l'air provenant des
poumons rencontre un obstacle qui peut consister en une
fermeture totale (ou occlusion), ou bien en un
resserrement (ou constriction).
L'articulation des voyelles dites palatales,
s'effectue par l'lvation de la partie antrieure du
dos de la langue vers le palais dur. Pour les voyelles
dites vlaires, c'est la partie postrieure du
dos de la langue s'lve vers le voile du palais.
On classe les voyelles en fonction de leur degr
d'aperture : cartement des mchoires au point
d'articulation.
On distingue les voyelles fermes : i, y, u,
voyelles mi-fermes , eu (de feu), o (de
dos), mi-ouvertes , eu (de peur), o
(de robe) et ouvertes a, .
Le e muet, s'il est prononc, a une articulation
voisine de celle de eu (de peur).
Le franais possde aussi une srie de voyelles
nasales in, an ou en, un et on.
Les consonnes peuvent tre sonores ou sourdes, alors
que les voyelles, en principe toujours sonores, sont
caractrises par une vibration des cordes vocales et
un libre passage de l'air dans le canal buccal.
Parmi les consonnes, on distingue :
des occlusives sourdes (articules sans
qu'il y ait vibration des cordes vocales) p, t, k
; des occlusives sonores b, d, g (de guerre).

des constrictives sourdes s, ch, f ou
sonores z, j, v;
des sonnantes, caractrises par un
obstacle articulatoire faible. Celles-ci sont toutes
sonores. Elles sont nasales : m, n, gn ; latrale
: l ou vibrante : r.
On trouve aussi des sons intermdiaires, dits
semi-consonnes ou glides, (comme le son
de paille, le son w de roi et u
de luire). Leur point d'articulation est
intermdiaire entre le point d'articulation d'une
voyelle et celui d'une consonne.
    
http://educ.yoo7.com
 
La phontique
          
1 1
 
-
» Alphabet phontique international

:
 ::   ::  -